Entretien - Comment restez-vous motivé?

Nancy heijnis
26 décembre 2021
Temps de lecture: 10 minutes

En janvier, chacun se remet souvent au travail fanatiquement avec ses résolutions du Nouvel An. Tout est sorti du placard pour cela. Surtout maintenant que les gymnases sont à nouveau ouverts, vous pouvez tout faire pour atteindre vos objectifs sportifs. La plupart des gens partent du bon pied, mais comment s’assurer de rester motivé par la suite ? Nous avons demandé à Marco Verhoek, directeur général de House of Nutrition.

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

Je m’appelle Marco, j’ai exactement 57 ans aujourd’hui. Mes parents ont toujours été impliqués dans la nutrition sportive, j’ai donc appris cela dès mon plus jeune âge. C’est comme ça que j’ai commencé avec M Double You. J’ai ensuite continué à me spécialiser en nutrition sportive et du coup j’ai maîtrisé beaucoup de choses. Je donne maintenant des conseils nutritionnels aux gens, spécialisée dans les sports de force et les arts martiaux. De plus, des personnes viennent aussi vers moi qui veulent perdre ou prendre du poids. Je fais cela depuis maintenant 36 ans, au cours desquels j’ai acquis beaucoup d’expérience.

Quel sport fais-tu toi-même et qu’as-tu fait dans le passé ?

Une fois, j’ai commencé à jouer au football en tant que gardien de but, mais après m’être déchiré les ligaments de la cheville, le football n’était plus une bonne idée. J’ai ensuite commencé le fitness, mais une demi-heure c’était souvent le max car ce n’était pas tout à fait mon truc. En conséquence, la forme physique s’est rapidement transformée en vélo. J’ai d’abord fait ça aux Pays-Bas, mais j’aime les sports extrêmes et j’ai donc rapidement commencé à m’entraîner pour le vélo en montagne : l’ascension de La Plagne. Je me suis définitivement rencontré dans ce match. Mais en m’entraînant dur et persévérant, j’ai réussi à faire un bon chrono.

De plus, il y a quelques années, à l’âge de 44 ans, je suis entré sur le ring avec le kickboxing. Je voulais expérimenter par moi-même quelle intensité d’entraînement était nécessaire pour cela. C’était le match le plus difficile que j’aie jamais connu, conditionnellement difficile, vous avez besoin de puissance, vous devez apprendre à encaisser les coups et aussi garder la paix pour attaquer immédiatement. Monter sur le ring a été la chose la plus impressionnante que j’ai jamais faite, la plus belle expérience sportive. Après cela, j’ai continué le kickboxing, que je fais encore deux fois par semaine avec un entraîneur personnel.

Y a-t-il eu des périodes où l’entraînement était en veilleuse ou où vous avez eu une rechute ?

Oui, ce n’est jamais une formation 24h/24 et 7j/7. Cela pouvait être dû au travail, à des circonstances privées, mais aussi parfois parce que j’étais allé trop loin. D’abord beaucoup de formation et ensuite vous en payez le prix. Cependant, je n’ai jamais vraiment arrêté de m’entraîner parce que la motivation n’était pas là, plutôt parce que j’étais allé trop loin pour ça.

Comment conseillez-vous aux autres de continuer ?

Je n’y vais que quand ça commence à devenir lourd. Je ne me plains pas, mais continue. La nutrition est toujours essentielle pour une bonne récupération. Il faut continuer à se stimuler pour continuer à en profiter. Si vous n’aimez plus le sport ou si vous ne vous sentez pas bien pendant une période, vous devriez repenser à une période où vous alliez bien. Vous devez retourner dans cette zone de confort dans laquelle vous vous trouviez à l’époque. Par exemple, si vous avez été magnifiquement mince ou musclé dans le passé, repensez à cette époque. Qu’avez-vous fait alors, combien de fois par semaine vous êtes-vous entraîné et qu’avez-vous mangé ? Par exemple, vous devez revenir à cette zone de confort où vous vous sentiez à l’aise à ce moment-là.

Et comment retrouver le plaisir dans le sport ?

Choisissez un sport que vous aimez. Rappelez-vous toujours que vous vous sentirez mieux si vous l’avez été. Et si vous avez une mauvaise journée, essayez de faire des exercices que vous aimez. Ne vous en tenez pas à ce programme d’entraînement tel jour, mais faites ce que vous avez envie de faire. Ne mettez pas toujours la barre trop haute, par exemple vous n’êtes pas obligé de soulever 100 kilos. Fixez-vous des objectifs réalisables. Après tout, aucun jour ne se ressemble. Un jour vous dormez bien et le lendemain moins ou vous êtes occupé au travail. Essayez de trouver l’équilibre là-dedans et n’allez pas directement au trou un tel jour. Contentez-vous si vous vous entraînez un peu plus court ou moins lourd, c’est déjà super que vous y alliez. Transformez le négatif en positif et voyez ce qui est réalisable pour vous ce jour-là.

Comment garder sa motivation et que ne faut-il pas faire ?

Vous l’entendez beaucoup; quelqu’un qui veut perdre du poids et pense immédiatement à la photo parfaite. Ça ne marche pas comme ça, il faut être réaliste. Par conséquent, fixez-vous des objectifs pour 6 à 8 semaines. Par exemple, je veux perdre 4 kilos au cours de ces 8 semaines et ne pas me fixer immédiatement un objectif de perdre 20 ou 40 kilos. Les objectifs doivent être atteignables, sinon le chemin sera trop long et vous le perdrez à mi-chemin. Vous ne devez donc pas pousser votre corps à la limite, mais vous fixer des objectifs réalistes. Alors gardez-le près de vous. Vous ne sautez pas non plus à mi-chemin dans un escalier, mais montez une marche à la fois. Ainsi, vous ne perdez pas de vue votre objectif.

Un dernier conseil ?

Reste toi-même défiez-vous et motivez-vous, vous le faites pour vous-même. Trouvez vos propres limites et continuez à les repousser.

M Double You - Amino XPlode
Amino XPlodeM Double You
 
 
M Double You - Get Pumped 3.0 Pre-Workout
Get Pumped 3.0 Pre-WorkoutM Double You
 
 

Lire un autre blog

Différence entre les fatblockers et les fatburners

lire plus >

Comment obtenir des jambes et des fesses musculaires?

lire plus >

Votre panier est vide.

Liste de souhaits

Votre liste de souhaits est vide.